D’aucuns, cela fait du monde…

D’aucuns, cela fait du monde…

Le pronom d’aucuns est considéré aujourd’hui comme littéraire, voire vieilli. Il y a belle lurette, en effet, qu’il a cédé le pas à certains, quelques-uns . Pourtant, ce survivant de la langue classique mérite quelque attention, en raison de l’intéressante évolution sémantique qu’il illustre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct