Des kinés devraient imposer leurs tarifs

Entre les propositions des uns et les exigences des autres, les kinés se sentent grugés.
Entre les propositions des uns et les exigences des autres, les kinés se sentent grugés. - reporters.

N ous appelons au déconventionnement des kinésithérapeutes, quel que soit le prix à payer ! » Patrick Werrion, coprésident d’Axxon (la fédération professionnelle des kinésithérapeutes), fait monter la pression dans un secteur en tension depuis des mois. D’ici à la fin du mois, on devrait savoir si l’appel a été entendu. Ce qui reviendrait dans les faits à officialiser la hausse des tarifs de 13 % pratiquée par une partie de la profession depuis le début de l’année. On ne peut plus pour autant parler de blocage… mais de passage en force orchestré de la ministre De Block. Flash-back.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct