Pas d’adhésion de la Turquie à l’UE en cas de peine de mort

Le président de la Commission européenne a réaffirmé qu’un rétablissement de la peine de mort en Turquie, qu’Ankara a dit samedi envisager après le référendum du 16 avril, empêcherait l’entrée du pays dans l’UE. « Si la peine de mort est réintroduite en Turquie, cela entraînera la fin des négociations » du pays, a déclaré Jean-Claude Juncker dans l’édition dominicale du quotidien allemand Bild, en parlant de « ligne rouge ».

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré samedi s’attendre à ce que le Parlement approuve le rétablissement de la peine capitale après le référendum sur l’extension de ses pouvoirs. « Je crois, si Dieu le veut, que le Parlement fera le nécessaire à propos de vos exigences sur la peine capitale après le 16 avril », a dit M. Erdogan lors d’une réunion électorale. C’est la première fois qu’il appelle le Parlement à approuver la restauration de la peine capitale après le vote du 16 avril.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct