lesoirimmo

Opération avancée rue des Quatre-Vents

Salah Abdeslam est arrêté. Il a vainement tenté de fuir et a été blessé par un tir dans les jambes. Il a pu être capturé vivant.
Salah Abdeslam est arrêté. Il a vainement tenté de fuir et a été blessé par un tir dans les jambes. Il a pu être capturé vivant. - D.R

Le porte-voix du négociateur de la CGSU enjoint aux occupants de la maison de la mère d’Aberkane de sortir les mains en l’air. Ils veulent prendre les fugitifs vivants. Salah, réfugié dans la cave, tente une sortie par l’arrière du bâtiment surveillé par la police, dont des tireurs d’élite. La cour arrière n’offre aucune possibilité de fuite. Des policiers veillent en surplomb depuis les bâtiments voisins.

Salah retourne dans la maison et tente une sortie désespérée par la porte de rue qu’il sait sous la garde de la CGSU. Il fait mine de fuir en courant mollement. Un tir d’immobilisation l’atteint au mollet. L’hypothèse qu’il est porteur d’un gilet explosif justifie amplement l’emploi des armes par la police. Salah, une nouvelle fois, a tenté de fuir. C’est la dernière fois. Sofiane Ayari, alias Amine Choukri ou Moni Ahmed Alaaj, se rend lui aussi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct