Le Pacte d’excellence inquiète les historiens

©LeSoir. Mathieu Golivaux
©LeSoir. Mathieu Golivaux

Rien n’est fixé… « pour le moment », leur dit-on. Et ce « pour le moment » les inquiète beaucoup. Alors, ils ont décidé d’être « proactifs », comme le rapporte Catherine Lanneau, professeur d’histoire à l’Université de Liège (ULg). Et ils ont déposé une carte blanche, sur le site du Vif, signée par un peu plus de… 100 historiens, issus des universités, des Hautes écoles et, dans une moindre mesure, d’écoles secondaires.

Qu’est-ce qui les inquiète ?

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct