Le commissaire à la Migration: «Si l’accord avec la Turquie s’effondre, ce sera un désastre»

Un blocus pour refouler les migrants
? «
L’Europe n’est pas envahie par des ennemis
!
», tonne Dimitris Avramopoulos. © Gert Verbelen.
Un blocus pour refouler les migrants ? « L’Europe n’est pas envahie par des ennemis ! », tonne Dimitris Avramopoulos. © Gert Verbelen. - Gert Verbelen

L’accord entre l’UE et la Turquie a été conclu il y a un an, et fait depuis l’objet de nombreuses critiques. Y compris par des Européens, qui jugent que l’UE a sous-traité à la Turquie un problème qu’elle devrait assumer seule en contrôlant mieux ses frontières. Le Premier ministre belge Charles Michel lui-même, qui a toujours été critique, redit cette semaine dans Le Vif que l’accord aurait dû être mieux négocié. Dimitris Avramopoulos, le commissaire européen à la Migration et aux Affaires intérieures, assure que cet arrangement doit se poursuivre et refuse de donner trop de crédit aux vociférations turques engendrées par les récentes interdictions de meetings électoraux turcs aux Pays-Bas et en Allemagne.

Ces deux dernières semaines, la Turquie a menacé à plusieurs reprises de suspendre le deal avec l’Union européenne sur les réfugiés. Vous avez un plan B ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct