lesoirimmo

IVG: on n’interrompra jamais le travail de la raison

IVG: on n’interrompra jamais le travail de la raison

Dès lors qu’on prétend s’exprimer d’un point de vue scientifique et singulièrement dans une enceinte académique, la rigueur doit être de mise : un enseignant doit être précis dans ses mots et ses expressions ; c’est une exigence nécessaire avant toute réflexion sur une liberté précisément bien nommée « académique ». Les propos de mon ancien collègue à l’UCL Stéphane Mercier, assimilant l’avortement à un « meurtre » sont, sur ce point précis, profondément choquants.

Non, l’IVG n’est pas un « meurtre », c’est un « délit excusé ». Rappelons, ensuite, qu’à aucun moment – et qui plus est dans une Université – un prescrit religieux ne peut se placer au-delà d’un prescrit juridique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct