Regarding the continuity of disrupted images Images, mensonges et lumière

<span>Regarding the continuity of disrupted images</span> Images, mensonges et lumière

Comment faire part de ce qui est vu et le transmettre dans la réalisation même de l’image ? C’est dans la capacité à solliciter des micro-événements en marge de l’écriture dominante, pour en proposer une lecture subjective, que le travail de l’artiste grecque Eirene Efstathiou et du Portugais Eduardo Matos se rencontrent. Deux nouveaux venus chez Irène Laub, qui a visité leur atelier et choisi de les exposer ensemble.

Une manifestation qui mêle différentes techniques, de la photographie au dessin en passant par la vidéo et l’installation, questionnant la manière dont circulent les images, le manque de références à leur sujet et la perception que nous en avons. Une invitation à ralentir pour prendre le temps d’observer ce qui se passe et remettre en cause les visions unanimes dans lesquelles nous baignons…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct