Theresa May, otage des tabloïdes pro-Brexit

Theresa May, otage des tabloïdes pro-Brexit

C’est parti ! Ce 29 mars, le Premier ministre britannique, Theresa May, donnera le coup d’envoi des négociations de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne en invoquant l’article 50 du traité de Lisbonne. Dans les kilomètres de commentaires publiés depuis la victoire du Brexit lors du référendum du 23 juin 2016, un aspect est passé inaperçu : le rôle clé joué par la presse populaire britannique dans ce résultat.

En effet, lors de la campagne, la plupart des titres de la presse dite de caniveau ont milité ouvertement en faveur du retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. Selon une étude de l’université de Loughborough, 82 % des articles parus ont été hostiles à l’UE.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct