Omar Sosa & Seckou Keita Transparent Water

Omar Sosa & Seckou Keita Transparent Water

Après Vincent Segal avec Ballaké Sessoko et avant -M- et Toumani Diabaté (au sein du projet malien Lamomali), c’est au tour du pianiste cubain Omar Sosa de craquer pour la kora. En l’occurrence, celle du maître sénégalais Seckou Keita. Piano et kora dialoguent ainsi, loin des tumultes du monde et en même temps ouvert sur celui-ci, au travers du flûtiste (sheng et bawu) chinois Wu Tong et de la joueuse de koto japonaise Mieko Miyazaki.

Partition profondément spirituelle et douce, cette musique exalte et apaise les sens.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct