Nouvelle fronde de la N-VA contre l’Eurostadium

© Belga.
© Belga.

L ’arrêt de mort du stade national. » La formule était, ce mardi soir, sur les lèvres de nombreux opposants au dossier de l’Eurostadium, ce stade qui doit s’ériger sur le parking C de Grimbergen d’ici à l’Euro2020. C’est que Ben Weyts, le ministre flamand de la Mobilité (N-VA), a jeté un pavé dans la mare en annonçant son refus de vendre deux terrains appartenant à son administration. Ces ventes sont pourtant essentielles pour le projet, car les voies d’accès et de sortie du futur complexe s’y croisent.

Selon le ministre, l’Eurostadium s’est trop éloigné des esquisses initiales. «  Il ne reste plus rien du projet initial, a-t-il déclaré. Aujourd’hui, il semble que ce ne soit ni un stade national ni un stade de football puisque tant l’Union belge que le RSCA (le locataire potentiel du stade, NDLR) se sont distanciés du projet. La commune de Grimbergen n’est pas demandeuse non plus. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct