Les coûts cachés du parcours d’intégration obligatoire

Le bureau d’accueil de la rue Kessels à Schaerbeek ne tourne pas encore à plein régime. © René Breny.
Le bureau d’accueil de la rue Kessels à Schaerbeek ne tourne pas encore à plein régime. © René Breny. - rené breny.

L’inauguration, prévue de longue date, devait avoir lieu le 23 mars 2016. Autant dire qu’au lendemain des attentats de Bruxelles, l’ouverture des portes de Via, premier bureau d’accueil des primo-arrivants (Bapa) francophone à Bruxelles, s’est déroulée dans la discrétion. Un an plus tard, l’heure est venue pour le président de l’ASBL Vincent Vanhalewyn, également échevin Ecolo de l’Intégration sociale à Schaerbeek, de dresser un premier bilan des activités de Via. Un bilan qui mérite d’autant plus l’attention que, rappelons-le, le rôle de Via est d’accompagner les primo-arrivants dans leur parcours d’intégration, et que ce dernier sera bientôt rendu obligatoire à Bruxelles : ainsi en a-t-il en effet été décidé la semaine dernière en commission des Affaires sociales de la Commission communautaire commune de Bruxelles (Cocom).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct