Le Publifin nouveau est arrivé

Le Publifin nouveau est arrivé

L’assemblée générale extraordinaire de Publifin, l’intercommunale qui chapeaute Nethys, s’est tenue rue Louvrex, au siège liégeois de l’entreprise, jeudi peu après 18 heures. A l’ordre du jour, la démission de l’actuel – et défaillant – conseil d’administration et son remplacement par une nouvelle version. Mais en hors-d’œuvre, c’est Claude Eerdekens, le bourgmestre d’Andenne, qui a pris la parole. Dans une note de six pages lue à haute voix, il s’est notamment opposé au mode de fonctionnement, passé et présent, de l’intercommunale Publifin : « A partir du moment où la Province est actionnaire majoritaire, quelle est encore la marge de manœuvre des communes ? », s’est-il ainsi demandé. Sa commune, Andenne, « ne veut pas excuser ce qui est inexcusable » et estime que « croire que le scandale va cesser parce que le nombre d’administrateurs chez Publifin a diminué, c’est croire au Père Noël. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct