Tusk se dit sûr que Londres ne fera pas de la sécurité un enjeu du Brexit

Le président du Conseil européen Donald Tusk s’est dit certain vendredi à La Valette que la Grande-Bretagne ne ferait pas de la sécurité un enjeu de la négociation sur le Brexit, qui va désormais s’engager.

«Nos partenaires sont sages et honnêtes et c’est pourquoi je suis absolument certain que personne n’est intéressé à utiliser la coopération en matière de sécurité comme un objet de marchandage», a déclaré devant la presse M. Tusk, à l’issue d’une rencontre avec le Premier ministre maltais Joseph Muscat, dont le pays assure la présidence tournante de l’Union européenne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct