Le tax shift, un pari osé sur l’avenir

C’était en juillet. Le gouvernement annonce en grande pompe un « tax shift II » qui va relever de 100 euros le salaire poche de tous les travailleurs. Un coup de génie parce qu’à l’époque, cette annonce éclipse complètement… un léger problème budgétaire. Pour rappel, début juillet, il faut déjà trouver un milliard d’euros pour 2015. On n’entendra plus vraiment parler de ce énième dérapage, des « corrections techniques » et des réductions de dépenses (il y a toujours du gras, dirait-on) l’ayant résolu. La mesure phare des 100 euros par mois cristallise en outre toute l’attention. Bien joué.

Lire aussi : Comment la suédoise veut vous « offrir » 100 euros (abonnés)

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Éditos