Paraguay: le Parlement saccagé, un opposant tué par la police

Les manifestants pénètrent dans le Parlement. © AFP / Norberto Duarte.
Les manifestants pénètrent dans le Parlement. © AFP / Norberto Duarte.

Un responsable de l’opposition au Paraguay a été tué d’une balle dans la tête après l’irruption de la police au siège du Parti libéral à la suite de violences au parlement, a annoncé samedi le chef de cette formation, Efrain Alegre.

Le ministère de l’Intérieur a confirmé qu’une enquête avait été ouverte «  sur les circonstances de la mort qui serait due à un agent de la police nationale  ». «  Les responsables seront mis à disposition de la justice  », a-t-il ajouté.

Le bâtiment du Congrès a été saccagé et incendié vendredi par des manifestants opposés à un projet controversé d’amendement constitutionnel qui annulerait le mandat présidentiel unique pour permettre au dirigeant conservateur Horacio Cartes, au pouvoir depuis 2013, de se représenter en 2018.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Monde