Et maintenant le phénomène Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon bénéficie d’un talent de tribun, lyrique, gouailleur, pamphlétaire, physique également, assis sur une solide culture. © AFP
Jean-Luc Mélenchon bénéficie d’un talent de tribun, lyrique, gouailleur, pamphlétaire, physique également, assis sur une solide culture. © AFP

Il y a eu un phénomène Macron. Je l’ai évoqué ici. Il y a aussi, quoique d’une autre nature, un phénomène Mélenchon. Ses meetings attirent des foules énormes et il arrive en tête des cotes de popularité.

Pourquoi le leader des « Insoumis » écrase-t-il, dans les enquêtes d’opinion, son concurrent, qui est censé représenter l’actuel parti dit « majoritaire » : le Parti Socialiste ?

Pour quatre raisons.

1- Aujourd’hui le corps électoral rejette massivement la chape de plomb de la bipolarité institutionnelle UMP (Les Républicains) – PS. Il récuse l’obligation de choisir entre deux échecs, il veut se libérer de ce carcan et ce rejet prend trois formes : le vote Front National, le vote Mélenchon, le vote Macron.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct