Christian Gerhaher Brahms, Die schöne Magelone

<span>Christian Gerhaher</span> Brahms, Die schöne Magelone

Chacun de ses disques nous le confirme : Christian Gerhaher est le plus parfait diseur du monde du lied actuel. Le sens du mot, le rythme de la phrase, la sonorité des diphtongues épousent naturellement la musique à un indicible degré d’intimité.

Cet art lui avait permis de réconcilier chez Schubert les apports des écoles viennoise et allemande du lied. On va un cran plus loin avec la Schöne Magelone de Brahms où le texte nous conte une histoire médiévale tirée de Tieck et à laquelle Gerhaher et Huber ont demandé à un poète moderne, Franz Walser, d’ajouter une lumière ironique plus actuelle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct