La Russie en deuil après l’attentat à Saint-Pétersbourg (photos)

© Reporters/Abaca
© Reporters/Abaca

L’attentat meurtrier lundi dans le métro de Saint-Pétersbourg a été perpétré par un kamikaze et la vigilance d’un employé a permis de déjouer une seconde attaque, selon les enquêteurs russes. Selon un dernier bilan de la ministre de la Santé Veronika Skvortsova, 14 personnes ont péri dans l’explosion et 49 ont été blessées dans l’ancienne capitale impériale qui est en deuil pour trois jours.

Les enquêteurs du Comité d’enquête, des services secrets et du ministère de l’Intérieur « ont établi que la bombe artisanale a pu être actionnée par un homme dont des restes ont été retrouvés dans le troisième wagon de la rame », a indiqué mardi le comité, dans un communiqué. Le comité ne précise pas si le kamikaze, qui a été identifié par les services secrets du Kirghizstan comme étant Akbarjon Djalilov, un homme né en 1995 dans la région kirghize d’Och, fait partie des morts décomptés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct