Vices et vertus Rire et frémir avec Rops et Ensor

Vices et vertus Rire et frémir avec Rops et Ensor

Pour dresser un tableau piquant et révélateur de la manière dont l’art s’empare du bien et du mal, Rops et Ensor s’avèrent incontournables. C’est l’évidence même et les organisateurs ne s’y sont pas trompés.

Le propos, d‘abord abordé de façon généraliste au musée du Moyen Âge et de la Renaissance dans la perspective de la morale chrétienne, s’affranchit au musée Rops, temple d’une confrontation épicée entre le Namurois et son compère d’Ostende. La thématique rebondit à l’église Saint-Loup où les belles sculptures érotisées, néobaroques, de la contemporaine Aidan Salakhova brouillent délibérément les pistes entre extase mystique et extase physique.

Aidan Salakhova, « Touch » (détail), 2013-2015.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct