La saison de l’opium

AFP
AFP - AFP

Le printemps est la saison des floraisons. Le pavot suit la règle et c’est donc à cette période que l’armée afghane scrute les champs afin de découvrir les plantations illégales de cette délicate fleur rouge et blanche. La culture du pavot est surveillée de près car elle sert de base à la production d’opium et/ou d’héroïne et donc de source de financement pour les talibans.

Une fois découverts, de tels champs, ici aux environs de Jalalabad, à l’est de Kaboul, sont détruits sur pied à coups de faux ou de bâtons. De telles opérations sont réalisées sous haute protection, les montants en jeu étant suffisamment importants pour inciter les trafiquants à s’attaquer à qui les prive de leur gagne-pain.

Les cultures de pavot atteignaient 201.000 hectares en Afghanistan, en 2016. Une augmentation de 10 % par rapport à l’année précédente, qui annonçait une hausse de la production d’opium. Cette dernière serait passée de 3.300 à 6.000 tonnes.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct