Attaque chimique en Syrie: Merkel dénonce un «crime de guerre»

La chancelière allemande Angela Merkel a qualifié mercredi, via une porte-parole, l’attaque chimique présumée en Syrie de «crime de guerre» devant être puni en tant que tel et exhorté la Russie et l’Iran à faire pression sur Damas.

«Le recours à du gaz toxique constitue un crime de guerre et les crimes de guerre doivent être traités comme tels», a déclaré la porte-parole adjointe de la chancelière allemande, Ulrike Demmer, lors d’un point de presse à Berlin. Sans vouloir à ce stade directement pointer du doigt le régime du président syrien Bachar al-Assad, elle a rappelé «que la responsabilité du régime Assad dans l’emploi d’armes chimiques avait déjà été prouvée dans le passé».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct