Romelu Lukaku montré du doigt pour s’être emporté contre un coéquipier (vidéos)

AFP/Oli Scarff
AFP/Oli Scarff

C’est le lot des grands attaquants. Être décisif et incontournable à la pointe de l’attaque de son équipe peut conduire à l’individualisme. Demandez à Zlatan Ibrahimovic, auteur du penalty égalisateur au bout du temps additionnel : «  Je ne suis pas venu ici pour perdre mon temps, je suis venu ici pour gagner. Le classement du championnat ne ment pas. L’équipe est ce qu’elle est. Si tu veux gagner de plus grandes choses, il faut créer plus gros.  »

Connu pour son ego surdimensionné, les déclarations du buteur de 35 ans à propos de ses coéquipiers ne surprennent personne. Par contre, l’attitude de son homologue belge d’Everton a nettement plus surpris les observateurs, outre-Manche.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct