Il y aura un troisième procès LuxLeaks

© Le Soir
© Le Soir

Antoine Deltour l’a annoncé ce mercredi soir, devant son comité de soutien à Epinal : la justice luxembourgeoise n’en a pas encore fini avec l’affaire LuxLeaks. Après avoir été condamné en appel, le 15 mars dernier, à six mois de prison avec sursis notamment pour vol domestique, le lanceur d’alerte des LuxLeaks vient d’annoncer qu’il allait se pourvoir en cassation. Il y aura donc un troisième procès LuxLeaks.

« L’arrêt du 15 mars de la Cour d’appel de Luxembourg fait un examen minutieux de la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH). Cela conduit à mon acquittement, en tant que lanceur d’alerte, pour la violation du secret professionnel, ce qui est une première victoire et même une décision sans précédent s’agissant d’un juge national d’un des pays appartenant au Conseil de l’Europe. Mais paradoxalement, il aboutit aussi au maintien d’une condamnation pénale », explique Antoine Deltour par voie de communiqué.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct