Attaque «chimique» en Syrie: Poutine dénonce des «accusations non fondées»

Attaque «chimique» en Syrie: Poutine dénonce des «accusations non fondées»

Le président russe Vladimir Poutine a jugé jeudi «inacceptable» d’accuser sans preuve le régime de Damas d’être responsable de l’attaque chimique présumée qui a fait au moins 86 morts en Syrie, selon un communiqué du Kremlin.

Au cours d’une conversation téléphonique avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, M. Poutine a jugé «inacceptable» la formulation «d’accusations non fondées contre qui que ce soit avant la mise en oeuvre d’une enquête internationale impartiale et minutieuse», selon le communiqué.

Le président russe a qualifié l’attaque présumée d’«incident avec des armes chimiques».

Le ministre de la Défense israélien Avigdor Lieberman a dit jeudi être sûr «à 100%» que le président syrien Bachar al-Assad avait ordonné directement l’attaque chimique présumée en Syrie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Monde