Lutte antiterroriste: comment l’espace Schengen renforce ses contrôles

Dès ce vendredi matin, au nom notamment de la lutte contre le terrorisme, les policiers affectés au contrôle des voyageurs quittant Schengen ou y entrant appliqueront des vérifications poussées aux ressortissants des 26 pays de l’espace Schengen. © Belga.
Dès ce vendredi matin, au nom notamment de la lutte contre le terrorisme, les policiers affectés au contrôle des voyageurs quittant Schengen ou y entrant appliqueront des vérifications poussées aux ressortissants des 26 pays de l’espace Schengen. © Belga.

Les contrôles d’identité sont renforcés à partir de ce 7 avril, aux points d’entrée de l’espace Schengen. Des contrôles renforcés impliquent généralement un allongement du temps d’attente et certains craignent l’allongement de files à l’aéroport national. D’autant que, nouveauté, ce renforcement concerne avant tout les ressortissants des 22 pays de l’Union et des quatre pays « associés » qui bénéficient du droit de libre circulation au sein de l’espace. Ces contrôles seront potentiellement appliqués à tous les passagers dans les aéroports mais aussi à l’espace Eurostar de la gare du Midi (Londres est hors espace Schengen) et des ports (Ostende, Anvers, Nieuport…).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct