Les cornes des rhinos parties en fumée

© Belga
© Belga

Le parc animalier Pairi Daiza a détruit ce vendredi plus de sept kilos de « morceaux de cornes » de rhinocéros en les jetant dans la chaudière de la locomotive à vapeur qui fait le tour du domaine. Les cornes avaient été prélevées sur les trois rhinos blancs adultes du parc après le meurtre d’un animal par des braconniers au zoo français de Thoiry dans les Yvelines, dans la nuit du 6 au 7 mars dernier.

Les cornes se « négocient » entre 50.000 et 60.000 euros le kilo sur le marché noir. Dans les pays asiatiques, une rumeur, scientifiquement infondée, veut que la poudre de corne permette de soigner le cancer. Une autre la pare de vertus aphrodisiaques.

Préférant ne pas connaître la même mésaventure que son équivalent français, le parc belge avait choisi de sectionner les cornes de ses trois rhinocéros. La corne, faite de kératine, repousse ensuite. Il faut environ deux ans pour qu’elle retrouve son aspect originel.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en L'image du jour