Après la Syrie, Donald Trump se tourne vers la Corée du Nord

Donald Trump
: une diplomatie jusqu’ici erratique.
Donald Trump : une diplomatie jusqu’ici erratique. - Reuters.

Depuis New York

Sa fureur temporairement apaisée contre la Syrie, Donald Trump se tourne vers la Corée du Nord. Une imposante escadre aéronavale américaine, assemblée autour du porte-avions USS Carl Vinson et censée voguer vers l’Australie, a reçu l’ordre de changer de cap et se diriger vers la mer du Japon, « par précaution » selon le commandant Dave Benham, porte-parole du commandement américain dans le Pacifique. Cette démonstration de force illustre la préoccupation de Washington à l’égard des gesticulations de Pyongyang, qui feraient peser une menace grandissante, et directe, sur le territoire américain.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct