Qu’adviendra-t-il des enfants apatrides des djihadistes belges?

Sammy Djedou, le fils de Véronique Loute, est mort à Raqqa. Il a eu deux enfants en Syrie. © Sylvain Piraux.
Sammy Djedou, le fils de Véronique Loute, est mort à Raqqa. Il a eu deux enfants en Syrie. © Sylvain Piraux. - Sylvain Piraux

De ses petits-enfants, elle ne connaît que les prénoms, les dates de naissance… «  Aux dernières nouvelles, ils seraient en Irak. Où, ça ? Je n’en ai aucune idée…  » Véronique Loute est l’une de ces mères de djihadistes qui ont fait le choix de ne pas rester dans l’ombre. Et de témoigner. Après que son fils a rejoint l’État islamique en 2012, la Bruxelloise avait fondé L’ASBL Parents Concernés, un groupe de parole destiné à soutenir les proches des jeunes partis faire le djihad.

Aujourd’hui, Véronique sait que son fils ne reviendra plus. Soupçonné par le Pentagone d’avoir participé aux attentats de Paris, Sammy Djedou est mort à Raqqa en décembre dernier dans une opération menée par la coalition.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct