De Bach à Scarlatti, un passionnant choix de passions pascales

© TOBIAS HASE / BELGAIMAGE.
© TOBIAS HASE / BELGAIMAGE.

Une surprise catholique napolitaine

On a paradoxalement composé peu de passions pour le culte catholique pour la simple raison que, dans la liturgie catholique, le texte de l’évangile était chanté en latin par l’officiant et ses assistants lors de l’Office du Vendredi Saint. La tradition était différente à Naples puisque deux passions vont voir le jour à peu près en même temps en 1685 : celle, plus populaire de Veneziano et une autre due à Alessandro Scarlatti.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct