Endz Shake

Endz Shake

Ce trio belge n’est pas inconnu de nos services. On y retrouve en effet Loïc Bodson, Fabrice Detry et Kevin P. Guillaume, déjà signalés auprès de Flexa Lyndo, Fabiola et autre He Died While Hunting.

Sous une pochette « collage digital » signée par le designer californien Tyler Spangler, Endz active la machine à remonter le temps. Direction : les nineties, revues et corrigées. Des années 90 qui parlent en mélodies pop, en refrains euphorisants à reprendre en chœur si le cœur vous en dit. Même quand les guitares grattent un peu plus, flirtent avec le shoegaze (« The well », « The eyes above ») ou quand les compos jouent au flipper dans la réverbe (« Candy »).

C’est qu’on y retrouve toujours cette légèreté qui colle bien avec le retour du printemps, tiens !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct