«L’analyse financière, déjà une réalité en Belgique»

D ans la cellule, la lutte contre le financement du terrorisme est une priorité », assure Kris Meskens, secrétaire général de la Cellule de traitement des informations financières (CTIF). « Un focus a d’ailleurs été fait en 2016 lors de notre rapport d’activité de 2015 ». La cellule a en effet la responsabilité de lutter contre le blanchiment d’argent d’origine criminelle et le financement du terrorisme depuis 1993. « Aujourd’hui, l’utilisation de données financières pour lutter contre le terrorisme est déjà une réalité. Les banques, comptables, organismes de prêts, etc. font partie de nos sources ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct