Lourd échec pour les Jours sans viande

Du côté des boucheries, 71
% des professionnels estiment que le nombre de clients est resté stable, voire a même augmenté durant les «
jours sans viande
».
Du côté des boucheries, 71 % des professionnels estiment que le nombre de clients est resté stable, voire a même augmenté durant les « jours sans viande ». - Milutin.

Trois mille francophones, c’est finalement le petit nombre de personnes qui auront été séduites par la perspective de ne plus consommer de viande pendant 40 jours, soit l’argument de base de l’Opération « Jours sans viande », lancée du 1er  mars au 15 avril. Un très petit chiffre face aux cent mille personnes revendiquées pour la Flandre. Ce qu’on peut appeler un flop, même si ses initiateurs ne se disent « pas déçus », étant donné que c’est la première année que l’opération était proposée en français alors qu’elle fonctionne au nord depuis 2011.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct