Publifin: Elio, cause toujours

André Gilles en commission Publifin. ©PhotoNews
André Gilles en commission Publifin. ©PhotoNews

Aujourd’hui comme hier, les parlementaires aboient, mais la caravane « Moreau/Gilles » passe. Alors que le monde politique s’époumone contre le scandale et les exagérations salariales, les dirigeants de Nethys, non seulement ne font pas de mea-culpa, mais bétonnent, au vu et au su de tous, la pérennité de leur système et de leur personne.

Aujourd’hui, comme hier, chez Nethys et Cie, c’est une petite bande, Willy Demeyer compris, qui mène la danse, et personne n’a rien à leur dire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct