Deux Bruxelloises ont fondé une droguerie bio et en vrac

Candice Enderlé anime les ateliers de fabrication des produits d’entretien et cosmétiques d’Alma Sana depuis novembre. © Bruno D’Alimonte.
Candice Enderlé anime les ateliers de fabrication des produits d’entretien et cosmétiques d’Alma Sana depuis novembre. © Bruno D’Alimonte. - Bruno D’Alimonte.

Essayer de changer les habitudes de consommation à travers des ateliers créatifs ? C’est le pari qu’ont fait Candice Enderlé et Nastassia Godeaux, fondatrices d’Alma Sana. Derrière ce nom aux accents latins (qui signifie « âme saine ») se cache un concept simple : apprendre à fabriquer soi-même ses produits d’entretien et ses cosmétiques à partir d’ingrédients naturels.

« J’en avais marre d’avoir mille flacons avec des étiquettes de toutes les couleurs dans lesquels on ne sait même pas ce qu’il y a vraiment dedans », confie Candice Enderlé qui utilise ses propres produits depuis longtemps. La jeune femme de 35 ans est architecte d’intérieur de formation. Elle a beaucoup voyagé, notamment en Espagne, où elle a étudié et vécu pendant sept ans.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct