La religion orthodoxe, partie intégrante de la nouvelle identité russe

Le cérémonie du feu sacré en l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem. ©Reuters
Le cérémonie du feu sacré en l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem. ©Reuters

Depuis Jérusalem.

La flamme vient à peine de jaillir du tombeau du Christ et déjà, dans un grondement de jubilation, les pèlerins se transmettent le feu de cierges en cierges. Comme chaque veille de Pâque orthodoxe, l’église du Saint-Sépulcre, dans la vieille ville de Jérusalem, a connu samedi ce miracle, réputé l’un des plus anciens du monde chrétien. En quelques instants, la flamme, symbole pour les orthodoxes de la résurrection pascale de Jésus, se propage dans tous les recoins de cette église construite sur les lieux présumés du tombeau de Jésus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct