lesoirimmo

L’horreur a décidément bonne mine

« Safe neighborhood », une histoire horrifique de baby-sitting et de libido naissante, repart du Bifff avec le Grand Prix. ©Sean O’Reilly.
« Safe neighborhood », une histoire horrifique de baby-sitting et de libido naissante, repart du Bifff avec le Grand Prix. ©Sean O’Reilly. - Sean O’Reilly.

Une poignée de trophées, une dernière chanson réclamée par une salle en chaleur, un ultime « Tuer encore/Jamais plus ! » à s’en suicider les cordes vocales, une Troll pour la route et le Bifff 2017 a vécu, ce dimanche à Bozar. Après – bien sûr et quand même – le film de clôture : Le bar , de l’Espagnol Alex de la Iglesia, toujours caustique quand il hache menu nos travers d’égoïstes mais ici assez longuet dans sa mise en place.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct