Arca

<span>Arca</span>

Le Vénézuélien installé à Londres, Alejandro Ghersi dans le civil mais Arca sur scène, s’est d’abord fait connaître comme producteur pour Kanye West, Björk ou encore Frank Ocean. Sur ce troisième album solo en trois ans règne toujours l’électronique. Mais c’est pourtant sa voix qui s’élève d’emblée sur « Piel », peu à peu posée sur un fond de bruit blanc.

Arca est toujours aussi… différent. Riche et intense. Le chant est romantique, touchant, intimiste. Sensuel, un peu comme celui de Jonsi ou d’Anonhi. Même s’il se sert de quelques instruments classiques, les nappes et les textures signalent une inventivité débridée. Et en même temps, classicisme et expérimental ont rarement fait aussi bon ménage.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct