Kendrick Lamar Damn.

<span>Kendrick Lamar</span> Damn.

Il y a d’abord cette pochette qui a des airs d’(anti-)une de Time Magazine. Kendrick Lamar, l’air hagard, déambulant dans une rue quelconque surplombée par un grand, gras et rouge DAMN. Le quatrième album du rappeur de Compton était attendu depuis deux semaines. Pas de grand mystère, d’énorme plan marketing. Mais un titre inédit, suivi du premier extrait et de la date de sortie du disque, de la pochette et de la liste des titres. À l’ancienne, seulement en plus rapide.

La grosse surprise était déjà connue avant l’écoute : à savoir, la présence de U2 sur le titre « XXX ». La fin des illusions rap ? À vrai dire, le featuring des Irlandais paraît presque logique à l’écoute de DAMN. tant le disque partage les thèmes chers à Bono & Co : religion, politique, réflexion sur soi et la société.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct