Noa Moon Azurite

<span>Noa Moon</span> Azurite

Le premier single, « Sparks » avait franchement affiché la couleur : le bleu azur de Noa Moon passerait aussi par des beats électros. Rien d’agressif ici. Juste un joli tapis synthétique que l’on retrouve sur « Kaleidoscope » et « Alive ».

Mais il y a plein d’autres choses neuves ici : le steel drum d’« Alive », le piano fifties de la berceuse « Found me », le mellotron à la Beatles de « Ocean », la pop 60’s de « The Sea », les rythmes afro à la Paul Simon de « Let It Shine » et puis les ballades folks plus traditionnelles, « My City » et « Just A Song ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct