Attentat déjoué en France: un suspect avait des liens avec «la mouvance djihadiste belge»

© AFP
© AFP

François Molins, le procureur de la République de Paris s’est exprimé ce mardi soir à la suite de l’arrestation de deux individus suspectés d’avoir voulu préparer une action terroriste imminente contre un ou plusieurs candidat à l’élection présidentielle «  sans que la cible ou le jour ne puissent clairement être déterminés  ». Selon lui, l’un des suspects, Clément B., 22 ans, «  a été en lien avec la mouvance djihadiste belge  ». Le jeune homme s’est converti à l’islam au contact de la communauté tchétchène en 2007. Il a voulu partir en Syrie à plusieurs reprises. Le procureur évoque des contacts avec des personnes radicalisées à Verviers.

Avec l’autre individu, Mahiedine M. (29 ans), ils se préparaient à mener «une action violente, de manière imminente sur le territoire français  ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct