Kazakhgate: De Decker à l’Élysée, Koen Geens (CD&V) savait depuis 2015

Alain Winants dit avoir eu trop peu d’éléments en main pour justifier une dénonciation au Parquet.
Alain Winants dit avoir eu trop peu d’éléments en main pour justifier une dénonciation au Parquet. - Photo News.

Le 8 avril 2011, le service d’analyse de la Sûreté de l’État apprend par son alter ego de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, française) qu’un certain Armand De Decker, sénateur MR qui se revendique d’une fonction qu’il n’occupe plus, est venu plaider auprès du coordinateur français du renseignement, au nom de la Sûreté de l’État mais sans disposer d’un mandat qui le justifie, pour une plus étroite collaboration entre les deux services au sujet d’un certain V., ressortissant belge qui se tient coi depuis des mois.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct