Présidentielle française: la fin du clivage gauche-droite?

Et si François Fillon et Benoît Hamon, représentants officiels de la droite et de la gauche «
de gouvernement
», étaient absents du second tour
? © Reporters.
Et si François Fillon et Benoît Hamon, représentants officiels de la droite et de la gauche « de gouvernement », étaient absents du second tour ? © Reporters. - Reporters

Le clivage gauche-droite structure la vie politique française depuis l’instauration de la Ve République. Mais, désormais, les deux favoris – selon les sondages – refusent de se situer sur cet axe. Macron prétend concilier le meilleur des deux bords. Le Pen s’érige en alternative au « système UMPS ». Les partis traditionnels, eux, vacillent : le PS version Hamon part en lambeaux, au profit notamment de Mélenchon. Et Les Républicains ne résisteraient pas à une élimination de Fillon au premier tour. Le clivage gauche-droite est-il pour autant dépassé ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct