Pendant la fusillade sur les Champs-Elysées, un débat aux accents surréalistes

Pendant la fusillade sur les Champs-Elysées, un débat aux accents surréalistes

On annonçait un enchaînement d’interventions soporifiques sur France 2. C’était sans compter l’implacable et dramatique actualité. Alors que les forces de l’ordre étaient massivement déployées aux Champs-Elysées suite à la mort d’un policier, les candidats à la présidence de la République déroulaient leurs programmes devant Léa Salamé et David Pujadas. Pendant que l’intervention de Nicolas Dupont Aignan, candidat de Debout la France se muait en attaque en règle contre Emmanuel Macron, accusé de «servir des intérêts», les oreillettes des journalistes ont commencé à bourdonner. Le comble du surréalisme a été atteint lorsque le candidat a lu des SMS échangés avec «un grand patron de presse» qui lui aurait fait du chantage, alors que les images des Champs-Elysées effervescents et bouclés par la police, défilaient sur les chaînes concurrentes. Il aura fallu attendre la fin de l’intervention de Nicolas Dupont Aignan pour qu’un David Pujadas laconique fasse état de la situation à Paris, à grand renfort de conditionnel.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct