La flamme au secours de la vigne

©Reuters
©Reuters

Le retour du gel inquiétait les viticulteurs. Les bourgeons étant déjà sortis, le coup de froid de cette semaine risquait de leur être fatal. N’étant pas confrontés à la situation pour la première fois, de nombreux producteurs ont déployé, à l’image de Daniel Grab dans son vignoble d’Adlikon, en Suisse, et comme cela se pratique depuis des siècles, des dizaines de braseros dans les rangs afin de maintenir une température positive au sol et autour des pieds.

Les pots sont remplis de paraffine et brûlent tout au long de la nuit.

Si la technique ne peut garantir de préserver la totalité de la récolte, elle a au moins le mérite de limiter les dégâts.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct