L’abstention, premier parti de France

© Pierre-Yves Thienpont.
© Pierre-Yves Thienpont.

Mélenchon, nouvel homme à abattre, peut-il faire basculer l’élection ? Le mutisme de Fillon sur les affaires a-t-il réussi à remobiliser son électorat ? Et si la favorite Le Pen était absente du second tour ? À deux jours d’un scrutin historique, les interrogations s’entassent et accouchent de suppositions plus folles les unes que les autres, en venant à éclipser le parti favori des Français. Car cette année, le véritable challenger des candidats à l’élection présidentielle, c’est l’abstention. La candidate la plus discrète de cette campagne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct