Les fillonistes et la faute à la presse

©PhotoNews
©PhotoNews

Depuis Paris.

Il n’entre pas par la porte principale de son QG pour éviter les médias et se livre à sa déclaration de défaite devant un parterre très limité de proches et de journalistes au 1er étage, alors que les militants et la majorité des reporters sont cantonnés au deuxième : tout un symbole du rapport entre Fillon, les fillonistes et la presse.

La défaite de leur champion ? Vous trouverez bien l’un ou l’autre militant pour reconnaître que le rapport de François Fillon à l’argent n’a pas aidé. Mais la plupart de ceux que nous avons rencontrés dimanche soir au QG des Républicains ont une autre explication à la défaite : les médias.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct