Maurizio Pollini Chopin, Late works

<span>Maurizio Pollini</span> Chopin, Late works

Depuis sa victoire au Concours de Varsovie en 1960, Chopin demeure l’incontournable port d’attache du pianiste italien. Son programme est centré sur les derniers chefs-d’œuvre : une « Barcarolle » énigmatique, une « Polonaise-Fantaisie » spontanée, les deux nocturnes oniriques de l’op. 62, les mazurkas (op. 59, 63 et 68 nº 4) conçues comme des abstractions fertiles de la danse et les trois valses op. 64, évanescentes.

Et chaque fois, le maître de nous laisser entrevoir une dimension plus diffuse, un plus loin éloquent, comme s’il voulait nous rappeler qu’il existe encore une musique quand la musique semble finie.

Du grand art.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct