Kazakhgate: Claude Guéant accepte d’être entendu devant la commission d’enquête

© AFP
© AFP

L’ancien bras droit de l’ex-président français Nicolas Sarkozy, ancien secrétaire-général de l’Elysée et ancien ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, 72 ans, a accepté d’être entendu en Belgique par la commission d’enquête parlementaire « kazakhgate ». Il devrait être entendu ce mercredi 3 mai au matin.

Campagne d’influence de l’Elysée

Pour mémoire, Claude Guéant est suspecté d’être l’un des relais de la campagne d’influence montée en 2010-2011 par l’Elysée, afin d’obtenir en Belgique une amélioration du sort judiciaire de l’homme d’affaires kazakh Patokh Chodiev. En contrepartie d’une vente de matériel aéronautique français au Kazakhstan, le président kazakh Nazarbaïev aurait demandé au président Sarkozy d’influencer en ce sens les pouvoirs constitués de Belgique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct