Kazakhgate: l’enquête traque l’argent et l’entregent

Jean-Claude Delepière s’est toujours étonné de la capacité belge à enterrer les dossiers financiers. © Alain Dewez
Jean-Claude Delepière s’est toujours étonné de la capacité belge à enterrer les dossiers financiers. © Alain Dewez - Alain Dewez.

Lorsque l’Élysée a fait pression en 2011 pour que la Belgique adapte sa législation sur la transaction pénale ou, en tout cas, améliore le sort judiciaire de l’homme d’affaire Patokh Chodiev, quels réseaux kazakho-franco-belges ont été mis en œuvre et quels mouvements d’argent la France et la Belgique ont-elles détectés qui attestent de cette ingérence ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct